RÉCIF HALL  Aquarium

RÉCIF HALL Aquarium

AQUARIUM MARIN RÉCIFAL Type "Jaubert" + écumeur

Cycle de l’azote

Cycle de l’azote (Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme)

 

 Différentes formes de l’azote au cours du cycle

 

L’azote organique (N) a plusieurs origines dans l'aquarium : Excréments et urine des poissons, débris végétaux, protéine animale d'un cadavre en décomposition ou nourriture en surplus non consommée par les poissons

L’Ammoniac (NH3) est extrêmement toxique pour les poissons et non assimilable par les végétaux.

L’Ammonium (NH4+) est cent fois moins toxique que l’ammoniac et assimilable par les végétaux.

Les nitrites (NO2-) sont extrêmement toxiques pour les poissons mais assimilables par les végétaux.

Les Nitrates (NO3-) sont peu toxiques pour les poissons, du moins jusqu’à une certaine concentration limite, et assimilables par les végétaux.

 L’ammonisation L’azote organique entre dans le cycle de l'azote et va être traité par des colonies bactériennes qui le transformeront en composés ammoniacaux. (Bactéries aérobies des genres Bacillus, Microccocus, et Bacterum)

En milieu acide, c’est à dire si l’eau de l’aquarium a un pH inférieur à 7, on verra donc principalement se former de l’ammonium.NH4+

 En milieu basique, c'est à dire si l’eau de l'aquarium a un pH supérieur à 7, on verra donc principalement se former de l’ammoniac.NH3

 La nitrification L’ammoniac et l'ammonium produits lors de la 1ère étape du cycle de l’azote vont maintenant être pris en charge par un autre type de bactéries :

 Les bactéries du genre Nitrosomas.

Ces dernières fonctionnent en mode aérobie et transforment les composés ammoniacaux en nitrites NO2-.

 La nitratation Une troisième et dernière étape faisant intervenir les bactéries du genre Nitrobacter va maintenant transformer les nitrites (NO2-) en nitrates (NO3-).

Ce troisième type de bactéries opérant la nitratation fonctionne également en mode aérobie

Partager cet article

Repost 0